la TURQUIE en 2010 en camping-car

les larmes de Monique

 

15 mai 2010 : l'extrême gentillesse des turcs fait couler les larmes de Monique ;

Aujourd'hui, la journée la plus pénible depuis le début du voyage.

Nous partons vers 9h30 vers goreme, mais le GPS nous fait faire demi-tour et repasser par le camping et la côte impressionnante.

Nous voilà donc repartis en sens inverse et je pense monter la côte en seconde ; pas de problème, mais Marcel est en première, si bien que je dois rétrograder au plus mauvais endroit, c'est-à-dire où la montée est la plus raide et en épingle à cheveu ; de plus je ne peux pas passer à gauche car un car arrive ; je m'arrête et n'arrive plus à repartir, les roues patinent et n'accroche pas les pavés car je suis plus chargé à l'arrière. Je recule un peu, mais le camping car se met en travers et j'arrête à temps, à 30 cm du précipice. Nous descendons, nous bloquons les roues avec des pierres et je demande à une personne d'appeler un tracteur. Attroupement, arrivée d'une voiture de police, puis une seconde ; je ne trouve pas le crochet de remorquage qui doit être dans le camping car, finalement un bulldozer arrive, le gars trouve le crochet sous le siège avant du passager, il accroche le cc à son bull avec une grosse chaîne, puis me tire sans difficulté. On a eu très chaud !!!

le bord du précipice        

 on a eu chaud au bord du précipice

Je veux récompenser les personnes, mais personne ne veut d'argent, les policiers me disent non non !!! ils sont tous très satisfaits de nous avoir tirés de ce mauvais pas. Franchement, tous ont essayé de nous aider avec une gentillesse franche, ce sont vraiment des gens sympa.

Monique en a eu les larmes aux yeux, non de la peur, mais de leur gentillesse.

Nous rejoignons Claire et Marcel qui nous attendent au camping devant un thé, puis nous partons pour le sud est. La route est moyenne, mi goudron, mi piste, nous rejoignons une belle route et finalement décidons de descendre vers la mer, c'est-à-dire Içel(Mersin) en essayant de trouver un camping ou bivouac sur la route ; dur dur de trouver les campings malgré l'adresse.

Comme nous ne trouvons rien, nous allons jusqu'à Mersin direction Erdemli, il est 20h30, nous décidons de nous arrêter dans une station service, ok pas de problème.

Longue journée, plus de 300km, incident au démarrage, une bonne nuit nous fera du bien.

Demain matin, nous déciderons du programme pour les jours à venir.

        

interdit de doubler                                               les paysans

 

                             

                                                                              

   adieu la Cappadoce                                                          changement de paysage, les cultures 

                              

les forêts                                                                                   la neige éternelle

                                

   dernières photos de la superbe Cappadoce

                     

les lauriers roses sur la route de Mersin                              le marchand ambulant


Publié à 21:03, le 15/05/2010, Erdemli
Mots clefs :


Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

Où suis-je actuellement ?



«  Février 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728 

Sites favoris


Rubriques

accueil

Derniers articles

points GPS de campings et bivouacs
le retour par l'Italie
retour par la Grèce
en route vers la Grèce
en route pour Canakkale
EN ROUTE POUR ASSOS
visite du site d'Asclépieion
visite de Foça et en route pour Bergame
visite de Selçuk
visite du site d'Ephèse: Selçuk

Amis

coulonneux42